Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

mercredi 8 novembre 2017

ciel j'ai un ZONA!...

s'il y a bien une chose, que je ne pensais jamais avoir, c'est un zona. Je le savais associé au virus de varicelle, qui reste dans le corps une fois qu'on l'a contracté et qui peut se réactiver car toujours présent dans le corps.
Je pensais cette réactivation  due à une mauvaise immunité , personnellement ayant très rarement un rhume et de plus prenant  depuis un mois et demi vitamines et autres minéraux, j'ai été très étonnée de ce verdict!

C'est samedi matin en sortant de la douche que j'ai vu une tache rouge de plusieurs cm² sur le haut de mon bras gauche. Encore une certitude qui tombait. Je pensais que le zona ne se manifestait que sur la zone allant du dos à la poitrine mais pas sur un membre.
Bien évidemment j'ai fait cette découverte un samedi, début de week end où les généralistes ne consultent pas.


J'étais rouge, je n'avais pas mal, donc dans un premier temps j'en ai conclu qu'il s'agissait d'un eczéma, vu que je suis allergique à pas mal de chose!.. j'ai donc mis de la pommade à la cortisone.

Dimanche soir, voyant que les marques rouges s'étaient agrandies, et que la cortisone ne semblait pas faire effet. Je suis allée chercher sur internet de quoi il pouvait retourner?!.
J'en suis arrivée à la conclusion qu'il pouvait s'agir d'un zona. J'ai sauté sur les remèdes naturels que j'avais sous la main à savoir cataplasme d'argile verte, friction de tégarome, et prise d'une dose de sulfur 9ch.

Lundi matin mon médecin traitant m'a confirmé qu'il s'agissait d'un zona. Aujourd'hui il se traite avec un anti-viral.
Personnellement j'ai connu et vu dans les années 80 lorsque je travaillais en radiothérapie le traitement de zonas en phases très très avancées (énormes placards rouges/violacés allant du dos à la poitrine) , à l'époque on traitait les racines nerveuses au niveau de la colonne avec un rayonnant ionisant d'assez faible intensité (du 200kV). Ce genre de traitement n'a plus lieu du fait des anti-viraux.

Le zona ça fatigue et ça fait très mal.
Pour l'instant aucune douleur, mon médecin me disant que les 12 gouttes de laroryl que je prends le soir pour gommer mes douleurs d'ordre fibromyalgique et pour pouvoir dormir, seraient suffisantes pour effacer les douleurs du zona... j'ai un peu du mal à le croire  (vu que ça ne m'empêche pas de ressentir d'autres douleurs dans la journée!)... mais bon, je ne vais pas regretter de ne pas souffrir!..;
Côté fatigue, c'est pas plus qu'en temps normal avec ma fibromyalgie, je me sentirais plutôt mieux du reste.

Localement j'applique du tégarome du Docteur Valnet, ça semble bien atténuer le côté inflammatoire. Sur le net c'est présenté comme le remède miracle local du zona!
Je m'en frictionne le bras 3 fois par jour.
Le tégarome (ou solvarome pour d'autres labos) est un mélange d'huile essentielles, mis au point par un certain Dr Valnet.

Le hasard veut que je connais l'existence de cette personne et des recherches qu'il a effectuées sur les plantes depuis 50 ans. Ce Moniseur est originaire d'un petit village situé à 7/8 km de chez moi. Il y est venu jusqu'à la fin de sa vie et y est même enterré.

Ma mère a eu connaissance de son premier livre : "aromathérapie", en 1966/67. Il a découvert entre autre l'importance de l'argile alors qu'il était médecin militaire en Indochine (Vietnam) dans les années 50. C'est en voyant les Vietcongs soigner et guérir des blessures avec de l'argile qu'il a compris l'importance d'une pharmacopée naturelle. Depuis cette époque,  j'ai vu ma mère utiliser de l'argile, faire des infusions, utiliser des huiles essentielles... et aujourd'hui je continue!

En tous les cas s'l vous arrive d'avoir un zona (ce qui arrive relativement fréquemment) courrez chez votre médecin traitant sans oublier de compléter le traitement avec des remèdes naturels que le dit médecin ne vous recommandera pas!
#zona

jeudi 2 novembre 2017

Les matchs de la rentrée littéraire 2017

Pour la 3° année consécutive, j’ai reçu un livre de Priceminster, pour les matchs de la rentrée littéraire. Si les deux fois précédentes j’ai été déçue et peu enthousiasmée par les livres reçus, il en a été autrement de "Véra "  premier roman d’un auteur Irlandais Karl Geary. Certes je n’en garderai pas un souvenir impérissable (comme le dit le bandeau rouge) mais j’ai été prise par l’histoire et ai eu envie d’en connaître l’issue.


La 4° de couverture en dit ceci :
" Sonny est un jeune Irlandais de 16 ans. Bien sûr, il rêve d’ailleurs. Lorsqu’il croise le regard de Vera, sa beauté lui donne immédiatement le vertige. Il oublie tout : la boucherie dans laquelle il travaille après l’école, sa mère qui s’étiole dans la cuisine, son père irresponsable qui perd l’argent de la famille dans des paris. Vera ne dit jamais son âge. Elle parle peu. Mais elle sait écouter Sonny comme personne ne l’a fait jusqu’à présent. Vera et Sonny vont vivre une histoire. Intense, dévastatrice et sublime. On sait dès les premiers gestes de tendresse que l’état de grâce ne peut durer, mais on est emporté par la justesse de l’écriture, par la puissance émotionnelle de ce roman. " 

L’histoire se passe à Dublin, Sonny est un adolescent qui évolue dans une famille pauvre où le dialogue est à peu près inexistant. Sonny a certainement de la chance d’avoir un petit travail chez le boucher, et d’aller au lycée, mais très rapidement il va laisser échapper ces opportunités pour se raccrocher à Vera, cette femme d’un autre milieu qu’il a croisé lors d’un chantier de maçonnerie un jour qu’il aidait son père.
Véra est une belle femme, éduquée, mais malade et dépressive. On sait peu de choses de Véra, elle parle peu.

Entre ces deux personnes va naître une relation un peu opaque qu’il est difficile de cataloguer d’histoire d’amour, mais qui va déboucher sur une fin très touchante.

Le style du livre sort vraiment de l’ordinaire. Dans l’ensemble du livre, le narrateur  s’adresse à Sonny en le tutoyant. Il raconte ses faits et gestes, décrypte ses pensées, ses ressentis. L’auteur saisit l’instant avec justesse, mais il nous tient peut être un peu trop à distance de ses personnages. Un style est  intéressant bien qu’un peu déroutant au début du livre.


"Vera" un livre que je vous invite à découvrir.

dimanche 29 octobre 2017

Feuille à feuille: bricolage d'automne

cette année avec mes petits enfants nous avons bricolé sur le thème des feuilles.
j'avais ramassé toutes sortes de feuilles que j'avais faites sécher avant leur arrivée.




premier travail, transformer une feuille en sorcière. A gauche la sorcière de mon petit fils 7 ans.
je me suis même prêtée au jeu! 


les réalisations de ma petite fille, 5 ans.


le lion comme la poule devait être peints avant que l'on colle les feuilles au vernis colle.Il ne faut du reste pas lésiner sur la quantité de colle!


dommage que j'ai pris la photo avant que l'ensemble de la feuille ne soit verni!



ici, j'ai imprimé des silhouettes que j'ai collées sur du papier dessin.


Louis a réalisé un renard

jeudi 19 octobre 2017

la Bretagne en photos...

10 photos que j'ai eu plaisir à prendre lors de notre séjour récent en Bretagne.











Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...