Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

lundi 1 février 2016

Prothèse du genou : épisode 1

Dans 10 jours je vais subir une opération au genou droit qui devrait me permettre d'avoir un peu plus d'autonomie question marche, de moins souffrir et de plus avoir à subir d'injections plusieurs fois par an .


Il va s'agir de ma quatrième opération!
J'ai en effet mal au genou gauche depuis 52 ans maintenant... et au droit depuis 10 ans.
Au même âge que ma mère soit vers 13 ans j'ai découvert les joies du "j'ai mal au genou"...
A l'age de 30 ans j'ai été opérée du genou gauche, le chirurgien a recentré la rotule.
Là j'avoue qu'une nouvelle vie a commencé pour moi. Après la naissance de mon 2° fils j'ai pu m'inscrire à la gym, faire des footings, marcher plus longtemps, et découvrir le yoga.

Mais à 40 ans je suis passée de la vie de bureau à la vie debout, et même si j'avais souvent un tabouret haut pour m'appuyer pendant les cours, mes 2 genoux ont continué à en pâtir.

En 2006 j'ai été opéré du ménisque gauche, si chez de nombreuses personnes cette opération est une formalité, j'ai eu le genou enflé pendant 6/7 mois . J'ai eu un an de répit et bing, ça a été le genou droit qui s'est remis à ressembler à un melon. Là j'avoue que ça m'a bouleversée, je ne pensais pas qu'il allait me lâcher, cela faisait  45  ans qu'il me supportait stoïquement alors pourquoi pas davantage?!.
Mais quand trop c'est trop!.... je me suis précipitée chez le chirurgien qui n'a pas voulu m'opérer vu l'état du dit genou, me renvoyant chez ma rhumato. Celle-ci ne pouvant pas grand chose, après 6 mois d'arrêt de travail, il a accepté de m'opérer du ménisque. Le genou est resté enflé longtemps, le gauche n'étant guère mieux et je n'ai pas pu reprendre le travail pour les quelques mois qui me restaient à travailler avant la retraite.
Après une année, j'ai retrouvé un usage correcte de mes genoux, ce qui m'a permis de m'adonner à la passion du jardinage qui sommeillait en mois. Certes il a fallu s'adapter, j'ai souvent travaillé avec mes 2 genouillères et pour tous les travaux de nettoyage voire taille, j'avais un petit banc pour me soulager.

Depuis 6 mois, je ne peux pas marcher plus d'un km à la fois, j'ai par moment de grosses difficultés à descendre les escaliers voire à les monter, et faire mes courses est une vraie galère!
Mardi prochain on va donc me poser une prothèse du genou.
J'ai eu envie de partager essentiellement pour apporter mes ressentis, mon vécu à ceux qui envisagent cette opération ou simplement qui veulent s'informer. Il est a noté que lorsqu'une articulation a été opérée, l'arthrose vient s'y loger beaucoup plus tôt que dans une articulation saine, c'est pour cela que chaque fois qu'une intervention est évitable aujourd'hui, on préfère proposer de la rééducation.



Quand pose-t-on une prothèse : quand il y a trop d'arthrose, et surtout trop de gêne à la marche. En général, les injections d'acide hyaluronique (produit visqueux) et de cortisone ont de moins en moins d'effet.Il arrive aussi un moment où les injections de cortisone doivent s'arrêter car finissent par abîmer les tissus et l'articulation.

De quoi s'agit-il exactement : en fait le chirurgien gratte sur qlq mm les os de le cuisse et de la jambe. Place à l'extrémité de chacun une plaque métallique et entre les deux une plaque pour assurer les mouvements.

Dans mon cas il devrait gratter un peu la rotule.



 
dans mon prochain article, mes préparatifs, mon état d'esprit....

6 commentaires:

  1. Je pense qu'arrive un moment où on ne peut plus "échapper" à ce genre d'opération et je te souhaite que ça te soit profitable pour pouvoir continuer à jardiner et gambader !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas une petite affaire! Je comprends ton appréhension après toutes ces douleurs inutiles. Mon beau-frère, plus âgé que nous, avait tant d'arthrose qu'il s'est fait poser une des ces prothèses. Après quelques mois de rééducation, il se dit satisfait. Il faut essayer de s'appuyer sur les bonnes expériences des autres et croire que pour soi, ça va bien fonctionner aussi.
    C'est en tout cas ce que je te souhaite, avec toute mon amitié

    RépondreSupprimer
  3. J'espère vraiment qu'après cette quatrième opération, tu n'auras pu mal !
    A l'âge de 13 ans, une voiture m'a roulé sur le pied droit. Rien de cassé mais tout de suite après, j'ai fait entorse sur entorse, les ligaments de ma cheville sont distendus, cela désaxe le genou et depuis 10 as, je souffre d'arthrose. C'est encore supportable, par crise quand il fait froid et humide mais je sais qu'un jour, je devrais être opérée.
    Je te souhaite bon courage et je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. bon courage..gene!
    mais pour info ma grand-mère qui a 98 ans a deux prothèses du genoux depuis x année..entre (40ans -50ans) cela va bien fonctionner bises et a bientôt
    mp a+

    RépondreSupprimer
  5. J'avais loupé cet article, pour cause d'amis à la maison. Tu es donc sur le point de partir. J'espère pour toi que tout va bien se passer et surtout que c'est bien l'arthrose qui te fait souffrir et non une mauvaise posture. Dans mon village, je rencontre pas mal de gens qui ont des prothèses et qui en sont tout à fait heureux. Ils continuent à faire leur cure, mais je les vois très valides.
    Tu parles juste de "gratter" l'os, il me semble que parfois on "coupe" vraiment la tête de l'os. Je pense que tu dois avoir un bon chirurgien.
    Courage et à bientôt

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...