Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

jeudi 18 février 2016

Prothèse de genou : le rebond! / épisode 4





 voici une photo de la radio de mon "nouveau genou" droit habillé de sa prothèse.

Le compte-rendu dit : en place sans anomalie!






  Au retour de clinique on a une forme olympique qui dure 2 jours, puis il y a ce que le chirurgien appelle le rebond.
Il y aura un rebond de ...douleur s’entend!...
le 3° et 4 ° jour, enfin ...surtout la nuit!....
IL est toujours difficile d'imaginer l’intensité et la forme de la fameuse douleur.

Si je récapitule opérée le mardi 9 rentrée le 10.
En fin de nuit du 10 au 11commençant à sentir la douleur je prends comme dans le protocole une ampoule d’Acupan .Quelques heures tard,  j’en reprends une  et le reste de la journée se passe impeccablement.
 Bien sûr j’alterne avec des dolipranes et le matin j’ai bien pris mon anti-inflammatoire : biprofénid. Je sais que mon estomac le supporte assez mal, demain j’en prendrai un autre que je supporte mieux! 

Le paragraphe qui va suivre, c’est ce qui m’est arrivé. Cela n’arrive peut être que dans quelques pourcents de cas, mais en aucun cas ne généralisez mon vécu et ne l’assimilez à un vécu normal!

Le jeudi vers 17h j’ai commencé à avoir très mal au genou j’ai donc avalé une ampoule d’Acupan  . Aucune amélioration, si ce n’est que je me sentais de moins en moins bien, frissons, sueurs, …. Je mange un peu de soupe, ..celle-ci ressort rapidement! Alors que prendre? Chacun sait que le doliprane comme l’efferalgan ordinaires n’ont que peut d’effet sur les grandes douleurs! ...on m’a bien mis un patch de morphine, mais plus la nuit avance plus je me dis que le dosage doit être faible!
Je souffre atrocement, j’ai des larmes aux yeux, pas de médecins de garde si ce n’est le Samu. Je me rappelle qu’il y a dans ma pharmacie un tube d’efferalgan codeïné que j’avais précieusement gardé au cas où!... Le tube est périmé de 6 mois, au point où j’en suis, j’en prends 2 cp, j’obtiens 2 h de sursis.
Mon genou est énorme, j’ai du mal à marcher, mon mari doit me soutenir si je dois me lever….il décide de prendre sa journée….
Jusqu’au lendemain 14h,  je vais tenir avec ces comprimés codéïnés en faisant quelques pauses durant lesquelles je vais connaître ….ma douleur!..
Impossible de garder mon petit dej et d’avaler autre  chose le reste de la journée.

Enfin le jeune remplaçant arrive me prescrit de la morphine me fait supprimer en passant l’anti-inflammatoire….le chirurgien qui m’appelle un moment après me dit que l’anti-inflammatoire est  indispensable à la guérison du genou, ce que je veux bien croire. Je décide de prendre la molécule que me donne mon médecin habituel (Antalnox/ Naproxène): à savoir   celle qui ne me fait pas mal à l’estomac et vais mettre le biprofenid dans la liste des médicaments auxquels je suis allergique.

Samedi, dimanche je vais mieux la douleur est tout à fait supportable, je marche de nouveau seule avec mes 2 béquilles, j’ai encore un appétit d’oiseau.

Lundi, avant tout repos et bavardage avec ma cousine. Quelle bonne idée j’ai eu d’inviter des personnes pour me tenir compagnie.

Mardi je monte sur le vélo et fais des avant arrière…. Je commence à lâcher une béquille. Je commence quelques exercices

Mercredi, je retrouve de l’appétit, je peux faire quelques pas sans béquilles, je continue mes exercices.

Seul bémol la nuit je dois absolument me lever deux fois pour mettre de la glace, et marcher. Mais je me rattrape avec une grosse sieste, fortement conseillée!...

Quand je suis allongé mes jambes sont surélevése, je porte mes bas de contention et mets de la glace en l’occurrence un paquet de petits pois régulièrement sur et autour du  genou.

Cette fois je vais plutôt bien,la phase propre de rééducation va pouvoir commencer.

Je ne vous ai pas tout dit mais le 5 avril c’est mon mari qui va subir la même opération!... Il ne faut pas de jaloux!

         et mercis à toutes et tous pour vos mots d'encouragement.
 surtout ne généralisez pas les vécus lus sur les blogs, ce sont à chaque fois des histoires personnelles.

Quant à la personne qui me demande le coût des frais si on n'a ni mutuelle ni sécu, je dirais qu'il faut demander aux cliniques ou hopitaux concernés!




7 commentaires:

  1. Je suis contente d'avoir des nouvelles même si j'aurais préféré que tu souffres peu mais après une telle opération, ce n'est guère étonnant.
    Le plus dur est derrière toi, maintenant et j'espère que la rééducation va se faire sans trop de douleur.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ma pauvre tu as bien souffert ... j'espère que ça va vite aller mieux et que pour ton mari cela se passera différemment ... et que toi tu seras vite sur pied pour quand ce sera son tour !!!!
    Bonne convalescence

    RépondreSupprimer
  3. Je te trouvais bien discrète ces derniers jours... Je comprends mieux maintenant. Ces douleurs ne semblent pas extraordinaires, vu ce qu'ils ont fait à ton genou : sacré "bricolage" tout de même. Le principal, c'est que le pic de douleur soit passé et que tu aies entrepris la rééducation. Je te souhaite une bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Genevieve, bientôt tu ne souffriras plus et tes balades au jardin seront merveilleuses !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. j'espère pour toi que tu vas au plus vite te remetre avec la rééducation et pouvoir à nouveau jardiner dans ton jardin !!!!

    RépondreSupprimer
  6. bon courage mais je te connais tu as un volonté de fer! bises a toi mp

    RépondreSupprimer
  7. oh, tu n'as pas eu de chance, c'est la première fois que j'entends ce genre de phénomène. Me souviens pas que ma mère ait eu des complications de ce type lors de ses opérations. Je me suis sentie mal en te lisant, tu as du en baver.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...