Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

lundi 25 mai 2015

la cause pour laquelle je me battrais!...

le thème de ce lundi chez Zaza et Alice est :
Et vous, qu'est-ce qui vous révolte? quelle est la cause pour laquelle vous avez envie de vous battre, de vous indigner?

Il n'est pas dans mon tempérament de partir en croisade, mais si je devais m'élever contre quelque chose, c'est contre la politique irresponsable que l'on mène dans notre pays par rapport à l'immigration et l'intégration d'une partie de notre population,  ...ouh là là, vous allez penser que je suis raciste....non ce n'est pas tout à fait ça.
Je ne suis pas d'accord avec le fait que l'on n'ait pas de quotas au niveau de notre immigration,je ne suis pas d'accord  que de plus en plus de français n'aient pas de logement et vivent dans  une précarité sans nom!....
Je m'insurge contre le fait que l'on croit qu'avec un logement social et des allocs on résout tout!

IL y a 17 ans lors de la guerre du Kosovo, un certains nombre de familles sont arrivées dans le Doubs, 3 d'entre elles ont été logées dans la petite bourgade de R.
Grande effervescence à R., des tas de gens se sont mobilisés, pour donner des meubles,vêtements, des légumes, et même les inviter dans leur piscine....c'etait très bien évidemment!

Je me suis sentie concernée, et me suis dit qu'est ce que je pourrais leur apporter qui puissent leur servir à se sentir mieux dans notre pays. J'ai alors proposé des cours de français ; certes un traducteur venaient régulièrement mais là aussi ce genre de chose ne dure qu'un temps et la plupart des étrangers qui arrivent en France n'y ont pas droit. Pendant quelque mois je leur ai  appris des mots et petites phrases de base, heureusement que l'un des kosovars baragouinait quelques mots d'allemand et d'anglais.
Et puis ma mère est tombée malade, et j'ai interrompu mes cours. Les mois ont passé. Les familles n'étaient plus à R.

Deux ans après je retrouve la famille avec laquelle j'avais systématisée, de retour du Kosovo où ils ne trouvaient pas vraiment leur place et  ils attendaient je pense davantage de la France... en tous les cas une vie plus facile!.
A leur retour à R. plus personne ne les connaissaient, ceux qui avaient donné des habits, des légumes et les avaient invité dans leur piscine étaient devenu amnésiques!...
Pendant deux ans j'ai pris en main cette famille, j'ai tout fait, les démarches, les papiers, j'ai fait comprendre au père que lorsqu'on a un boulot on le garde ...j'ai épaulé un max l'ainé (c'est lui qui traduisait pour sa mère) pendant son cp (aujourd'hui il est en prépa école de commerce!),.... je les emmené chez les médecins, les dentistes...
Une des première choses que je leur ai dite c'est le proverbe chinois suivant : "si tu veux à manger pour un jour je peux te donner un poisson si tu veux manger toute ta vie je vais t'apprendre à pêcher"
alors "je leur ai appris la France"... oui apprendre comment on vit, nos coutumes, et comment on doit évouluer dans la société française..
J'avoue que je suis tombée sur une famille intelligente qui a dès le départ voulu s'intégrer ....
ils ont obtenu très rapidement la société française. Aujourd'hui la mère a passé son permis de conduire et travaille aussi.
Avec les années je les ai laissés petit à petit se débrouiller et vivre leur vie (c'était le but), mon mari et moi sommes toujours là pour les démarches délicates, certains courriers ....en ce moment je révise le bas de français avec le2° fils !!!!...
Je pense que si depuis 50 ans notre pays avait eu une vraie politique d'intégration sociale et scolaire avec des genres de parrainage de familles, d'enfants, de mères et si nous avions préservé un peu mieux nos emplois.....peut être qu'aujourd'hui il y a beaucoup de gens qui iraient mieux, et il y aurait surtout beaucoup moins de gens  racistes..
Certes tout le monde ne souhaite pas qu'on les aide, et tout le monde n'est pas capable d'aider, mais je suis sûre que la France pourrait avoir un visage différent!

J'aurais préféré ne pas raconter mon histoire (j'aurais même pu vous en raconter d'autres),...
mais partir en croisade, manifester, faire la grève, ça je ne sais pas faire!

5 commentaires:

  1. Merci pour ce témoignage ! Tu as fait beaucoup plus pour la société française que des centaines de manifestants ! Parce que les manifestants du dimanche, le reste du temps, je voudrais bien savoir ce qu'ils font !! (Je ne généralise pas hein !)

    RépondreSupprimer
  2. Joli témoignage, qui fait réfléchir en effet !

    RépondreSupprimer
  3. Ha tu as bien fait de raconter ton histoire qui est passionnante, très humaine et vraimen belle
    si nous étions plus nombreux à agir comme toi, il est certain que le regard sur l'immigration changerait..
    Tu es une belle personne !

    RépondreSupprimer
  4. C'est super bien d'avoir "parrainé"une famille. Rien de tel pour aider à l'intégration. Tu dois être fière d'eux et de toi.
    Les manifestants, on ne sait évidemment pas ce qu'ils font dans leur quotidien. Mais il y en a qui manifestent pour empêcher l'extradition de familles qu'ils ont aidées, dont les enfants sont scolarisés, dont les parents ont appris le français et sont interdits de travail car sans papiers.

    J'ai des amis en Bretagne où le Trégor se bouge pour aider des albanais. Plus précisément une famille bien intégrée, qui vient d'obtenir au bout de trois ans de manifestations et multiples démarches l'autorisation de rester en France un an, à renouveler chaque année. Ils n'avaient pas le droit de travailler, mais la France leur demande 2500€ de frais de dossier.... je me suis contentée d'envoyer quelques sous.
    Si les immigrés étaient éparpillés sur le territoire plutôt que groupés dans des sortes de ghettos, je pense qu'il serait plus facile pour les voisins de faire quelque chose.



    RépondreSupprimer
  5. Beau témoignage de ce que l'on pourrait faire pour intégrer des immigrés, en les parrainant comme tu l'as fait. Bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...