Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

jeudi 29 janvier 2015

Le manuscrit



Contrairement à certaines médisances,
nous tenons à préciser que la page 6 ne nous a pas quitté,
Son absence, entre les pages 5 et 7,
n'est que momentanée.
En effet,...

Il y a dix jours environ elle est partie voir une amie. Nous n’en savons pas plus, mais soyez sans crainte  répondirent en cœurs les autres feuillets du manuscrit, elle ne devrait pas tarder.

Les pages des livres voisins se turent. On entendit quelques ricanements lointains et  on vit quelques livres hausser les épaules et se rendormir du sommeil du brave.



L’angoisse commençait à se faire sentir à l’intérieur du manuscrit.

-Et si elle ne revient pas dit page 10

-Mais ne t’inquiète pas ce n’est pas la première fois rétorqua page 25

-Moi je ne suis pas tranquille ajouta page2

-Du calme repris la couverture, un peu de tenue, ne nous faisons pas davantage remarquer.


Les jours passèrent, quelques livres voisins vinrent aux nouvelles, vite rabroués par le manuscrit. Il faut préciser que la page 6 qui a disparu appartient à une très vieil ouvrage du moyen âge, rempli d’enluminures. Page 6 est certainement la plus belle du livre, enfin c’est ce que disent les spécialistes munis de leurs gants blancs qui viennent consulter l’ouvrage régulièrement, dédaignant il faut le dire toutes les voisines.


-Chuuuuttt, taisez vous dit d’un ton ferme l’épaisse couverture de cuir.

Tout le monde se tut dans la bibliothèque. Lorsque la nuit tomba, un sommeil lourd envahit tous les vieux livres du rayonnage.

Mais page de garde était inquiète, elle n’avait pas osé le formuler, mais il fallait l’avouer, 3 semaines d’absence, cela n’était jamais arrivé. Elle se mit à bouger. Une fois, deux fois, enfin à la troisième reprise  quelques pages ouvrirent l’œil.

-Il faut faire quelques choses leur susurra page de garde.  Réveillons les autres et prenons une décision, oui mais le gros lourdaud de couverture  va encore râler.

-Il sera bien obligé de nous suivre ajouta page 53.

Quelques minutes plus tard toutes les pages étaient réveillées.

-Doucement dis l’une d’elle, les autres livres ne doivent pas deviner que nous sommes inquiètes.  -Mais que pouvons nous faire dirent-elles en cœur!

-Et si nous appelions l’inspecteur Cherlock Barrick proposa Page de garde.

-Oui c’est ça, mais il va falloir le réveiller. Quelques boulettes de papier devrait le sortir de son sommeil, ses enquêtes le tiennent souvent éveillées.
 Cherlock Barrik ne dormait que d’un œil comme tout enquêteur. Il sauta sur la table et indiqua au vieux manuscrit de le rejoindre. Cherlock coiffé de son éternel chapeau et de ses gants en cuir saisit sa loupe et se mit à la recherche d’indices dans le manuscrit.

-Doucement ronchonna l’épaisse couverture .

Avec la plus grande douceur Barrick tourna les pages. Effectivement entre page 5 et page 7, rien….il approcha la loupe de son œil droit. La page avait été déchirée.. Il sursauta,

-et vous dites que vous n’avez rien entendu?

-Non, non répondirent en cœur les pages.

-Je vais relever les empreintes dit-il en sortant sa poudre bleu…

-Non mais c’est quoi  ce freluquet hurla la couverture, il veut notre mort avec sa poudre indélébile….

-Bon bon obtempéra Cherlock Barrik, je vais en rester aux bonnes vieilles méthodes.

Il se mit au travail, il inspecta à la loupe, chaque page, chaque point de reliure

Cela sembla durer une éternité …

-et alors hurla la couverture :  qu’avez-vous trouvé?
-Alors alors...j’ai trouvé des cheveux, blanc, blond, noir, châtain,
-nous voilà avancé ! ...
-Et j’ai trouvé de nombreuses empreintes toutes différentes, mais aucun indice pour savoir dans quelle direction orienter l’enquête.
-J’en ai assez vociféra le manuscrit, je repars me coucher, une page de plus, une de moins on ne va pas en faire un drame, et il repris sa place dans l’étagère et s’endormit.
Barrick s’essuya le front et se dit en lui-même que ce qui venait de se passer l’arrangeait bien.

Quatre coups sonnèrent à la pendule de la bibliothèque. La poignée tourna, la porte s’ouvrit, laissant pénétrer 2 personnes en uniforme. Il s’assirent sur les 2 chaises réservées aux gardiens.
-alors heureux?
-tu parles j’arrive pas à croire que demain j’suis en retraite
-ouai…..
-au fait tu f’sais quoi le jour où j’t’ai surpris en train de reposer le manuscrit?
-oh rien j’l’ai juste regardé
Tu t’moques de moi, la page 6 a disparu
-hein
-fais pas l’idiot, t’en as fait quoi? Il est encore temps de la remettre à sa place.
-tu m’emm…. Dit le plus jeune, en se levant et en plaçant son poing contre le visage de son collègue.
-Oh ça va, ça va...et puis tu sais moi demain je tourne la page, c’est le cas de le dire….. et ...j’oublie tout!
-Ok c’est moi qui l’ai pris pour mon môme qui est passionné de chevalier, ce crétin la gribouillée avec ses feutres,…. complètement foutue la page après ça...
-Et?..
Et j’lai mise à la poubelle,…
Ouai…
ouai…...
………………….
 


  

exercice d'écriture N° 217 proposé par Pacal Perrat du blog entre2lettres 
photo prise sur le net

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup. Tu sais laisser aller ton imagination, et nous faire profiter de belles pages.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...