Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

mercredi 30 avril 2014

Mon jardin perd son âme….mais j’apprends beaucoup!



Il y a quelque temps je vous entretenais du déménagement ou de la division d’un certain nombre de mes plantes dans l’objectif de notre déménagement et plus précisément  dans l’objectif du futur jardin.

Mon jardin perd son âme, c’est le sentiment que j’ai depuis quelques jours lorsque je le parcours. Ce n’est pas tellement le fait des3 petits massifs que j’ai supprimés, 2 côté nord et 1 vers le  ruisseau, ceux là je les avais moins sous les yeux et ils n’existaient que depuis 12 à 18 mois, je n’avais pas encore eu vraiment le temps de m’y habituer (quoique)!  et il n’étaient pas encore aboutis, ...

Il perd son âme, car ici où là j’ai retiré des plantes. Oh non il n’y a pas d’espaces vides. Si on le parcourt on s’aperçoit que les plantes y sont même un peu serrées.  Celles que j’ai retirées, ont été remplacées par d’autres quelques fois moins intéressantes mais pas nécessairement. Le drame  c’est que j’ai détruit certaines associations que j’avais muries que j’avais réfléchies et ça me fait penser que mon jardin n’est plus tout à fait mon jardin….

Enfin c’est comme pour la maison, il y a des étapes, il y a un cheminement…. Je ne vais pas pleurer sur mon sort…. pensons à l’avenir.

Mon objectif était de mettre de côté environ 200 plantes une partie dans une zone à l’ombre et le reste dans un endroit ensoleillé.
Je ne dois pas être loin du compte. J’ai été interrompue par la sécheresse de ce mois d’avril, et ai eu du reste quelques angoisses, il est possible que j’ai perdu 2 ou 3 plantes, mais c’est infime et  j’ai encore la possibilité de prélever des  doublons au jardin.

Je suis ébahie par la petite surface que représentent ces 200 vivaces, en tous les cas c’est une économie non négligeable quand on connait le prix des plantes!... j’aurai de toute façon à acheter arbustes et rosiers!...  il faut que je continue à me faire plaisir...(je ne serais pas une vraie jardinière!)

Enfin depuis quelques jours le ciel est gris et il a un peu plu, tout mon petit monde se porte mieux et j’ai pu mardi matin transplanter ou diviser une trentaine de vivaces! Donc pourvu que ce temps dure encore quelques jours!

J’ai appris beaucoup comme je l’ai écrit en titre, en déplaçant mes plantes, car j’ai bien observé, et mes plantes et ma terre. 
Il y a des plantes qui me donnaient l’impression de vivoter, et chaque fois que je les ai retirées, j’ai en général trouvé un verre blanc et des racines endommagées, donc à l’avenir plante patraque sera enlevée et replantée avec une bonne dose de compost.
Je me suis aperçue que même pour les plantes qui n’avaient aucun problème avec l’argile, qu’en ces temps très secs, la terre est tellement dure au niveau des racines qu’à l’avenir si je veux que mes plantes se sentent mieux, il faut que je mette davantage de compost ou fumier décomposé à leur pied d’une part et que d’autre part il faut que je mette du paillis ou de la tonte de gazon encore plus systématiquement.


Je remarque aussi qu’après 3 ou 4 ans beaucoup de massifs ont besoin d’être rééquilibrés, soit en enlevant certaines plantes soit en les divisant, soit en les déplaçant, car on arrive vite à l’asphyxie ou à des massifs déséquilibrés tant au niveau des tailles que des couleurs. 

Il y a donc un gros travail de veille à réaliser pour qu’un jardin reste beau. , Il faut apprendre à se faire violence pour intervenir , et ça ce n’est pas toujours évident.

 





 mes plantes en standby côté nord.

7 commentaires:

  1. peut être est ce mieux que ton jardin perde son âme. Ce sera peut être ainsi moins difficile de le quitter.
    En tout cas j'apprécie de suivre ton cheminement tes sentiments et leur évolution au fil du temps.

    RépondreSupprimer
  2. Penses aussi à l'âme que tu vas donner à ton nouveau jardin. Positives Geneviève et je suivrais tes associations dans ton autre air de jeux.
    A bientôt
    Orange

    RépondreSupprimer
  3. Je suis de plus en plus admirative devant tout ce travail déjà accompli.

    RépondreSupprimer
  4. C'est beaucoup de travail, d'observations, je pense qu'on ne peut pas dire que mon jardin est abouti, il faut troujours faire des remaniements.
    J'ai retenu ce que tu as dit lors d'un précèdent billet, et lorsque je partirais définitivement de la région parisienne, j'emporterais des plantes de mon petit jardin.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Geneviève,
    les massifs perdent peut être de leur âme mais celle ci subsiste dans tes souvenirs et aussi et surtout dans tes plants précieusement conservés.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  6. il y a toujours tellement de travail au jardin !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai connu ça et je comprends ta nostalgie. Mais emporter une partie de ton jardin va te faire du bien. Et ce que tu apprends va te servir pour le prochain. Je suivrai l'avancement de tes travaux avec plaisir.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...