Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

mercredi 12 février 2014

Chien ou chat


D'après un exercice proposé par Pascal Perrat du blog entre2lettres
La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
est instamment priée de cesser son manège !

En descendant la rue, Suzanne avait aperçu ce message accroché à un poteau. Elle en avait souri! Au croisement de la rue un autre petit papier avec le même texte était collé contre un volet que personne n’ouvrait jamais. Puis elle en vit un troisième juste avant d’entrer dans la boulangerie.
Justement dans le magasin il était question de cette affiche. Il fallait peu de chose pour qu’une conversation s’anime rapidement chez la boulangère. C’est quand même bizarre dit une cliente j’en ai vu 5 en tout le long de mon chemin, et moi 3 répondit Suzanne et nous ne venons pas de la même direction il me semble. Ce sont des gamins qui ont fait ça ajouta la boulangère. Peut être, renchérit une autre dame qui attendait d’être servie, mais des enfants n’en n’auraient pas collés autant !...ah mais vous n’y êtes pas s’esclaffa le retraité qui venait juste d’entrer. Avez-vous regardé la date, quel jour sommes nous? Ben, dis la boulangère, que nous sommes stupides aujourd’hui c’est le 1° avril. Tout le monde éclata de rire, on s’est bien fait avoir, et le chat du voisin qui attend derrière la porte ressemble toujours à un chat ajouta le retraité. Et tout le monde de sourire devant cette réalité.
Au repas du soir chez Suzanne, il fut question du fameux message. Patrick, le fils raconta qu’à l’école 2 petites filles avaient pleuré de peur de perdre leur chat, et d’ajouter moi je préfèrerai un chien c’est quand même mieux qu’un chat… ah non, s’esclaffa la mère j’aime trop mon minet… eh bien pour moi ce sera ni l’un ni l’autre ajouta le père, entre ce qu’il nous coute et le casse tête des vacances il peut se transformer en ce qu’il veut ! d’ailleurs où il est votre fameux chat? je viens de lui ouvrir la porte répondit le fils. Vois-tu mon fils si tu avais un chien tu ne te  contenterais pas de lui ouvrir la porte, par tous les temps ce serait balade obligatoire avec Mr toutou ! allez rétorqua la mère changeons de sujet nous avons déjà assez parlé de tout cela !
Le lendemain matin lorsque le père ouvrit la porte alors que toute la maisonnée dormait encore, son pied butta dans quelque chose qui émit un grognement. Pfff mais qu’est ce que c’est que ça ?! ce n’est quand même pas notre chat qui s’est transformé en chien ???  Manquerait plus que ça marmonna-t-il. Il essaya de le pousser avec la jambe pour le déloger du paillasson sans le faire aboyer, mais celui-ci n’avait aucune envie de partir. Et puis zut…..Suzanne se débrouillera.
A 9 h lorsque Suzanne, ouvrit à son tour la porte, le chiot était toujours là, Jacques qui d’habitude dormait encore à cette heure–ci, l’avait on ne sait pourquoi suivie et s’esclaffa : chouette un chien. Regarde tu es pied nu répondit vivement la mère. Maman maman, on le garde, il est trop beau….on ne peut pas le laisser dehors. On se calme, dit la mère, je le rentre, je regarde s’il a un collier et le rapporte à son maître. Soudain elle s’arrêta, regarda autour d’elle, et le chat où est-il?... mais il n’est pas rentré hier soir. On s’en fiche du chat, p’être qu’il a été transformé en chien tu ne crois pas maman. Jacques entama une étrange danse pour fêter cette nouvelle.
 Après avoir observé le chien, la mère dû se rendre à l’évidence, pas de collier, pas de tatouage… maman on le garde, on le garde, hurla alors jacques  en sautant d’un pied sur l’autre. Ne te réjouis pas rétorqua la mère, je ne suis pas sûre que ton père soit aussi enthousiaste! Pendant que Jacques alla lui chercher de l’eau et des croquettes pour chat, Suzanne partit à la boulangerie.
Alors Mesdames vos chats ne se sont pas transformés en chiens, lança le même retraité que la veille. Plusieurs personnes laissèrent échapper un petit rire. Suzanne timidement prit la parole, eh bien mon chat n’est pas rentré et ce matin t sur le palier il y avait un petit chien ! ah ah la malédiction a frappé ne pu  s’empêcher de dire le seul homme présent dans le magasin….  On ne vous a pas parlé d’un chien qui se serait sauvé demanda Suzanne à la boulangère. Ma fois non ! mais les nouvelles vont vite ici, si vous voulez vous pouvez accrocher une affiche là, au panneau : chat perdu, chien trouvé ! Vous avez raison, et Suzanne s’installa dans un coin pour rédiger son annonce.
Le climat à la maison fut orageux toute la journée, entre Jaques qui n’arrêtait pas de reprocher à sa mère d’avoir écrit son annonce et d’être passé chez le vétérinaire, et le père qui se fâcha quand il vit que le chien était toujours là : non il ne voulait pas de clebs à la maison !...  la mère, elle,  se lamentait de ne pas avoir revu son chat !
La vie à la maison fût pas mal bouleversée dans les jours qui suivirent. Il y avait le père qui passait la soirée à ronchonner, la mère qui ne pensait qu’à son chat, et Jacques qui: exultait le soir parce qu’il retrouvait son chien, et sautait de joie le matin parce qu’il retrouvait ses camarades auxquels il racontait et re-racontait la transformation du chat en chien! …ce qui lui avait permis de devenir du jour au lendemain l’idole de la cour de récré.
Quelques semaines plus tard la vie à la maison était redevenue plus harmonieuse. Le père s’était habitué au chien, la mère ne pensait plus à son chat. Le plus dur fut pour Jacques, les copains avaient rapidement  trouvé d’autres chats à fouetter….. et même si le chien était un merveilleux compagnon de jeu, chaque fois qu’il le pouvait il demandait discrètement à sa mère de sortir le chien!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...