Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

dimanche 11 mars 2012

Pli non distribuable!



Mon Dieu mais quel crime a commis mon correspondant pour que l’agent de la poste soit quasiment dans l’impossibilité de distribuer mon courrier…  mon adresse était correct, mais il manquait le numéro de rue, c’est drôle comme d’un seul coup les facteurs ont un mal fou quand il manque la moindre bricole sur un courrier ces derniers temps. En janvier ils ont même carrément retourné une lettre de l’assurance pour le même motif.

Si je reconnais le bien fondé de la démarche de la poste, il faut signaler qu’il y a deux ans (c’est pas vieux!) il n’y avait pas de numéros d’attribués aux maisons du village (de 70 habitants), mais comment faisait le facteur d'alors! Et si je vous dit qu’il y a une dizaine d’années il n’y avait pas de nom de rue dans les villages, mais comment faisaient-ils ????

Ca c’est sûre ils prenaient leur temps, surtout notre facteur de l’époque, quand il portait un pli à la maison, une fois qu’il l’avait remis avec un large sourire,  qu’on lui avait demandé si ça allait, il attendait... il attendait que l’on parle de la pluie ou du beau temps, ou d’autres choses... Quand le mois de décembre arrivait alors là on ne savait pas du tout à quelle heure le courrier allait arriver, effectivement c’était le mois des étrennes, au rythme des causettes longues durées, il lui fallait un mois pour passer dans  toutes les maisons des quelques villages auxquels il distribuait le courrier.
 Il y a 5 à 6 ans il est parti à la retraite et a été remplacé, par un homme un peu plus jeune, alors là changement de rythme,  je l’appelais le Lucky Luck de la poste, vous savez celui qui distribue le courrier plus vite que son ombre… lui aussi très aimable très souriant, mais il ne vous avait pas remis votre colis ou votre lettre qu’il était déjà parti! Àh là jamais de retard pour le courrier, et je ne l’ai jamais vu pour les étrennes, du reste je ne sais d'ailleurs pas si  cette habitude ancestrale perdure! Il est sûr que ce nouveau style de facteur annonçait de grands changements en perspective!.
Aujourd’hui les temps ont bien changé, le facteur ne connait plus personne, on exige d’eux rendement et  tolérance zéro, la fonction s’en trouve soudain déshumanisée!

2 commentaires:

  1. Ma factrice est pressée mais souriante et polie... par contre le mercredi c'est son remplaçant ! Fongio ! Il se croit sur un rally roule comme un dingue et c'est une porte de prison ! Je le déteste ! S'il avait l'audace de venir pour les étrennes il ne serait pas déçu du voyage !
    Bonne journée Geneviève :)
    Lydie

    RépondreSupprimer
  2. ici aussi depuis que notre facteur a pris sa retraite nous avons une jeune femme toujours pressée ; l'ancien arrivait en chantant et klaxonnant ; tout le mode sortait dans la rue .
    Tout se perd hélas!
    Bonne journée
    Fanfan
    http://journal-d-une-retraitee.over-blog.com/

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...