Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

vendredi 24 février 2012

Histoire de transistor


Ecrire sur un objet courant de votre passé. La description doit se faire en détails, afin de provoquer la nostalgie.
Cela peut être un objet, ou quelque chose que vous faisiez autrefois et que vous ne faites plus aujourd’hui. 

Tiens en choisissant l’objet que je vais décrire, je m’aperçois que son nom n’est plus du tout usité aujourd’hui….
Le transistor quelle révolution fin des années 60, époque à laquelle il est entrée dans de nombreux foyers français.
Jusque là, un gros poste trônait à la cuisine. Ces postes étaient volumineux car ils fonctionnaient avec des lampes. La découverte de l’élément électronique nommé transistor qui pouvait remplacer un circuit composé de plusieurs lampes, allait faire naître des appareils aux tailles de plus en plus petites. Je pense que c’est entre 65 et 70 que mes parents, remplacèrent leur fidèle compagnon, par le fameux transistor. Son avantage dû à sa taille, était que l’on pouvait le promener dans la maison même s’il en fonctionnait que sur le secteur, mais ma mère l’installa au dessus du frigidaire, et il n’en bougea plus. Son antenne permettait de capter des fréquences nouvelles, et d’écouter France musique ou France culture sur la modulation de fréquence comme on l’appelait.
Les appareils à piles sont apparus autour de 1970, les transistors ont vu leur taille diminuer, certes pas toujours au bénéfice de la qualité, mais surtout au bénéfice, de la mobilité. On pouvait alors se promener avec son transistor.. Les prix ayant énormément diminués,  de plus en plus de personnes achetèrent un transistor .Au début des transistors à piles, je me souviens, que certains très fiers d’en posséder n’hésitaient pas à le sortir de la maison. On l’emmenait entre autre à la plage. Les bords de l’eau qui jusque là n’avaient connu qu’une douce quiétude, étaient envahis par ces appareils qui distillaient leur musique ou le tour de France, de façon assez bruyante il faut le dire. Plus question de tranquillité lorsque nous passions l’après –midi à la rivière, nous devions ostensiblement supporter les bavardages ou autres chansons sur des appareils à la qualité souvent médiocre. La miniaturisation progressa très vite, si bien qu’il arrivait même de voir des gens se promener avec leur transistor contre l’oreille, un avant goût du walkman en quelques sorte! Les gens qui voulaient que l’on voie qu’ils possédaient un transistor aimaient  à pousser le volume, imaginez ce que cela devait donner dans les hlm, quand toutes les fenêtres étaient ouvertes l’été!
Mon premier transistor je l’ai eu je pense à mon entrée en cité universitaire; je ne me rappelle plus si je l’ai eu dès la première année(?) …
Il était orange, en plastique orange, cet orange des années 70, car là aussi c’était une nouveauté ces coques en plastique dur! L’appareil gagnait en légèreté, il était donc encore plus facile de le déplacer.
Il a été mon fidèle compagnon pendant ma vie d’étudiante, il faut dire que c’était notre seul divertissement. Nous n’avions ,mes copines et moi pas d’argent pour aller au ciné, ou à des boums, ….alors on écoutait paisiblement nos transistors dans nos chambres. Il m’a suivi durant mes premières années de travail, un jour je l’ai remplacé par un tuner, encore un nom qui n’est plus usité, lui il devient avec la chaine hifi le rêve des années fin 70, et de la décennie 80… mais ça c’est une autre histoire!

                           photo google

1 commentaire:

  1. Une histoire joliment racontée!
    Nostalgie, nostalgie...
    Avec authenticité, style, presque affection, voire même expertise, description d'objets d'une époque, de moments partagés...
    Mon premier transistor, c'était, j'en suis certain, en 2° année de cité U ; quant au tuner, ce fut plus tard [dans la "vie active"]: c'était un Pioneer! Depuis de l'eau a coulé sous les ponts, et même abondamment!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...